rpgfriends Index du Forum
rpgfriends
forum de rpg .
 
rpgfriends Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Maison close ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rpgfriends Index du Forum -> Le monde -> Clan du Phenix -> Kyuden Asako
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yone Hisaki
Clan du phenix

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2014
Messages: 4

MessagePosté le: Lun 23 Juin - 03:58 (2014)    Sujet du message: Maison close Répondre en citant

 Aujourd'hui, Yone se sent bien. Le soleil orangé s'apprête à se reposer au delà des montagnes, et il compte bien en faire de même, mais au bordel. Il marche dans les rues de Kyuden Asako comme un homme libre, aujourd'hui car demain il aura son jour de  repos, et il va en profiter. Ses fines moustaches voletant au gré du souffle calme et frais de la montagne, il regarde le ciel et sourit.
 Il pense à tous les plaisirs qui l'attendent ce soir. Ce soir il n'a que faire des ordres d'un chef mécontent de son impassibilité. Il verra sa petite préférée, Hinata Totsuji. Cette femme animait en lui un instinct refoulé. Un instinct qui lui procurait l'un des seuls plaisirs de son existence, lors de ces moments privilégiés en compagnie de Hinata. Lorsqu'elle le regarde, effrayée et résignée à la fois, il se sent vivre, comme lorsqu'il avait tué cette geisha qui  avait tué son père.
 Arrivé à l'entrée, un sourire discret aux lèvres, il s'adresse à l'homme posté  devant la porte.



 " 'soir Momochi. "

 Un signe de la tête de Momochi lui permit d'entrer dans son sanctuaire sacré.

 (où est Hinata ... ?)

 Aprés un bref instant à inspecter la salle, il croisa le regard de son précieux trésor. La terreur se lisait dans ses yeux dés qu'elle eût compris. Yone ne la lâcherait pas de la nuit.
 D'un pas pressé et pataud, Yone se fraya un chemin dans la salle enfumée pour s'adresser au tenancier de la maison close.

 " Ce soir, je la veut. Peu importe le prix."

 " Mmmmh... Hinata, c'est ça ? Désolé, elle est prise par un noble, il devrait arriver d'un moment à l'autre."

 Yone grommela, ce genre de choses arrivait trop souvent en ce moment, les nobles semblaient apprécier sa favorite. Il se laissa tomber lourdement sur un siège drapé de soie rouge, ruminant de rage. Il attendrait cet homme puis  aviserait selon son rang.

 (Ce soir, je me laisse pas marcher sur les pieds.)

 


  

  

_________________
Mmmmmh... Pas compris.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Juin - 03:58 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Shiba Aikune
Clan du phenix

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2014
Messages: 6

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 10:48 (2014)    Sujet du message: Maison close Répondre en citant

Cela faisait déjà quatre jours qu'Aikune et son escorte avait pris la route, ils approchaient à présent de Kyuden Asako la dernière grande ville avant de quitter les terres du Phénix. Il sera bientôt reçu au temple, hébergé par les moines qui gèrent la cité, il avait pris soin d'envoyer ses éclaireurs en avance pour annoncer et préparer leur venue. Et normalement il allait pouvoir offrir à ses hommes une bonne nuit de distraction en leur offrant une nuit aux soins des cinq plus belles geishas de la ville. Il est toujours bon de veiller au bien être de ses hommes. Accompagné de dix fidèles il avait reservé tout un quartier de la maison des plaisirs. 


Aikune arriva à la porte princinpale ou il fut acceuilli avec les honneurs qui lui sont dus puis il fut guidé jusqu'au temple ou il rencontra le moine dirigeant Asako Toshi, tombeur de l'Ogre. Après quelques politesses et palabres spirituelles, Aikune repartit reçevant les souhaits de bonne fortune de la part des moines. Et avec sa troupe, il se dirigea vers la maison de Joie.


Cinq samuraïs, trois courtisans et deux shugenjas entrèrent dans la maison close accompagnés de Shiba Aikune, Tous les yeux se tournèrent vers lui, et un courtisan, probablement le maitre des lieux se pressa jusqu'a lui pour l'acceuillir en personne. 


"Bonjour maitre Shiba Aikune, c'est un grand honneur de vous recevoir, vos quartiers sont prêt, veuillez considérer ma maison à vôtre entière disposition. Veuillez me suivre je vous prie" 


Aikune le salua et le remercia en retour et s'éxécuta. saluant les gens qui ne le quittait pas des yeux sur son passage. Il était habitué à provoquer ce genre de réaction, en plus de son statut exceptionnel, il dégageait comme une aura mystique, magique. Pour un phénix ce n'était pas si inhabituel, mais pour la majorité des gens cela le rendait quelque peu intimidant. Il s'arrêta et interpella le tenancier. 


"Cher Monsieur, veuillez offrir un verre de saké à tout le monde présent dans cette maison de ma part. Et buvons au futur de l'empire d'Emeraude et du clan du Phénix." 


il s'installa avec sa compagnie sur un arc de cercle matelassé devant lequel était dréssé une petite table. et attendit qu'on lui apporte à boire, ainsi qu'à tout le monde. Il ne put s'empêcher de remarquer cet homme énorme qui ne le quittait pas des yeux avec un air contrastant avec le reste des gens.


"Et bien, quelque chose ne va pas mon garçon ?"


Revenir en haut
Yone Hisaki
Clan du phenix

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2014
Messages: 4

MessagePosté le: Lun 4 Aoû - 17:40 (2014)    Sujet du message: Maison close Répondre en citant

         Yone avait bien observé la parade de ces nobles fumeux. Cela ne fit que remplir son cœur d'une calme colère. Sa tête bouillonnait à la recherche d'une façon de ridiculiser le paon royal qu'il avait devant lui. Mais à bien y réfléchir il ne voyait aucun moyen, ce qui le rendit d'autant plus furieux.  Il ne se rendit compte de l'insistance du regard haineux qu'il jetais à l'objet de sa colère que lorsque celui-ci le regarda, souriant, et lui adressa la parole.
         Yone se sentit complétement déstabilisé. Sa haine s’était évaporée en un instant, comme balayée par ces quelques mots. Cet homme qu'il pensait détester s'avéra être celui qui s'est le mieux comporté avec lui depuis bien des années.
         Pourtant, Yone était bien conscient  que son honneur était en jeu, le duel d’intimidation avait été lancé dés que le noble lui eût adressé la parole. Il se devait de lancer les hostilités pour garder le contrôle, mais avec sa haine dissipée, il n'avait qu'une envie: devenir ami avec cet homme  honorable.
         Il repondit donc, tentant de garder le même regard empli de haine:

    ( Reste bouillant, Yone )

   " Une bien belle parade que voilà. Mais ça ne prend  pas avec moi, je refuse votre présent. Les gens comme vous, je les méprise. "

         Ses paroles sonnaient faux, il n'arrivait que très difficilement à ne pas bafouiller, sa voix ressemblait à celle d'un adolescent en début de puberté. Yone ne savait plus où se mettre, il n'avait aucune phrase en tête et commençait à transpirer. Il tentait de garder le contrôle et soutint le regard du noble, surtout pour éviter qu'il voie ses aisselles se tremper aussi vite que les cuisses d'une pucelle.

   (Qu'est-ce que je fous là ... ? )

_________________
Mmmmmh... Pas compris.


Revenir en haut
Shiba Aikune
Clan du phenix

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2014
Messages: 6

MessagePosté le: Mer 6 Aoû - 08:22 (2014)    Sujet du message: Maison close Répondre en citant

Malgré le manque de conviction dans les paroles de Yone, ses mots piquèrent au vif l'assemblée, Dans une synchronisation quasi parfaite, les cinq hommes d'armes se levèrent d'un bond, posant la main sur le pommeau de leur sabre, attendant simplement un mot de leur maître pour corriger l'impudent tandis qu'autour d'eux toute discussion, activité, trinquage s'interrompit et tous les yeux, ébahis, se tournèrent vers celui qui avait osé prononcer ces mots.


Mais Aikune semblait avoir été piqué aussi mais par une mouche différente, son sourire s'était éteint subitement et son regard s´était baissé pour se perdre dans les lattes du plancher. Rien ne se passa pendant une éternité d'environ trois secondes durant lesquelles tout le monde se demandait comment Yone serait puni pour son insolence. Le noble du phénix semblait à présent porter le poids du monde sur ses épaules. Il leva nonchalamment le bras pour intimer un ordre de repos à ses hommes qui s'exécutèrent sans pour autant lâcher du regard l'objet de leur tension. 


Puis sans plus la moindre once d'enthousiasme, le samurai prit la parole : "Voyons messieurs, nous sommes venus ici pour nous détendre, ne perdez donc pas de vue cet objectif. Buvez donc et allez profiter des quartiers mis à vôtre disposition, je vous prie." 


Son regard ne s'était pas relevé et l'ambiance avait clairement baissé d'un ton dans la salle. il laissa passer encore quelques lourdes secondes dans le silence puis répondit à son détracteur : "Je te comprends, j'en viens souvent à me dire la même chose." 
Il prit une rasade de sake avant de continuer : "Et c'est pourquoi, j'ai décidé de relever le défi de l'Empereur. Je n'ai plus rien à perdre. Et en cas de victoire, en redorant l'image du clan dans tout l'Empire, je pourrais peut-être me racheter au yeux du peuple, Mais surtout..." 
Aikune serra les dents en lançant cette affirmation, il semblait rongé par un profond désir. "je serai à même de faire payer tous ces chiens de Crabes, jusqu'au dernier... Quel est donc ton nom guerrier ? Viens-tu un de Kyuden Isawa ?"


Revenir en haut
Yone Hisaki
Clan du phenix

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2014
Messages: 4

MessagePosté le: Mer 6 Aoû - 17:43 (2014)    Sujet du message: Maison close Répondre en citant

       Suite à la question de son interlocuteur, Yone laissa passer quelques seconde, le temps d'un soupir qui le libéra de la douloureuse tension qui agrippai son ventre. Il était reconnaissant envers cet homme qui n'avait gardé aucune rancœur après l'insulte qu'il lui avait été faite. Il avait ensuite bu toutes ses paroles. Yone avait un talent pour déceler les sentiments chez les hommes. Il pouvais voir que celui qui était en face de lui était désespéré.
       Yone avait envie de mieux connaitre ce personnage, il souhaitait discuter plus longuement avec lui. Cela faisait tant de temps qu'il n'avait pas eu de vraies discussions. Pourtant il avait conscience du rôle qui étais le sien, celui du contestateur, du rebelle. Sa peur s’était dissipée, il souhaitait maintenant engager une discussion avec cet homme sans perdre la face. Il déglutit un coup, puis dit :

       "Mon nom est Yone, je suis en effet né à Kyuden Isawa. J'ai reçu l'entrainement Shiba dans ma jeunesse, puis je me suis entraîné seul. Je suis en effet un guerrier, mais vous autres nobles m'avez chassés il y a bien longtemps de ma ville natale pour m'emmener dans ce trou paumé, rempli d'excecrables personnes. Je ne peut plus faire bouillir mon sang,si ce n'est dans cet établissement."

        Yone baissa sa tête afin de regarder la dentelle qui faisait le bord du drap de soie sur lequel il était assis. De sombres pensées l'assaillirent. Il n'avait jamais été aussi lucide sur sa condition, il se rendait compte à quel point il avait changé depuis cette fameuse soirée. Il se revit petit, rêvant de protéger le grand Shugenja Phoenix à travers le monde entiers. Puis il se vit, prenant un grand plaisir a voir le désespoir de jeunes filles.

        ( Qu'est-ce que t'as foutu, Yone ? )

        Il releva ensuite la tête, plongeant ses yeux dans ceux de ce noble. Y avait-il une quelconque magie derrière tout ça ? Sa seule présence chamboulait totalement l'esprit de Yone.

        Il attendit de voir ce qui allait être dit.

        


_________________
Mmmmmh... Pas compris.


Revenir en haut
Shiba Aikune
Clan du phenix

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2014
Messages: 6

MessagePosté le: Lun 18 Aoû - 07:41 (2014)    Sujet du message: Maison close Répondre en citant

Aikune écouta la réponse de Yone et fut interpellé par certains détails de l'histoire de Yone, ce dernier semblait avoir vécu son lot de soucis. 


" Tu dis avoir été chassé par les nobles de Kyuden Isawa mais qu'as tu donc fait pour en arriver là ?
Pour ma part, les relations avec Kyuden Isawa ne sont pas au beau fixe, et à raison, je suis Shiba Aikune, celui qui à échoué, celui qui n'a pas pus sauver Isawa Yoriko, et c'est à juste titre que sa mère, La shugenja Taeruko, grande maîtresse de la terre, me voue une infinie rancoeur." 


Sur ses mots, il termina son verre d'une deuxième rasade et lança comme s'il était heureux de changer de sujet : 
"Tu dis avoir été entraîné dans les écoles de ma famille, ton maniement du Katana doit donc probablement être bien affûté." 


Il fit une courte pause, le temps de respirer puis enchaîna sur un autre point qui l' avait interpellé. 
"Tu parles également d'exécrables personnes, n'aimes-tu donc pas les moines, ne te plais-tu donc pas dans cette cité ? Je la trouve magnifique, et la réputation de ses moines impose le respect. ?"


Aikune attendant une réponse de Yone fixa son verre vide, le faisant lentement tourner sur lui même dans le creux de sa main. Puis il leva la main et héla le tenancier.


"Apportez nous donc une bouteille, je vous prie ! " 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:45 (2018)    Sujet du message: Maison close

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rpgfriends Index du Forum -> Le monde -> Clan du Phenix -> Kyuden Asako Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com